Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 7 mai 2017

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.057 : "Ce n'est pas un Sacrement pour les vieux !"

Belle remarque faite il y a quelque temps, alors que nous préparions, avec les membres du SEM (Service Evangélique des Malades) les deux célébrations du Sacrement de l'onction des malades de ce mois de mai sur la paroisse, à Mortagne ce 7 mai, puis à St Laurent le dimanche 21 mai.
La preuve que "ce n'est pas un Sacrement pour les vieux", c'est qu'on peut le recevoir à tout âge !  Et nous avons évoqué ces jeunes, gravement atteints par la maladie, et qui ont souhaité recevoir l'onction des malades.
16 personnes en ce jour, bien entourées par la communauté paroissiale, et au cours d'une messe des familles, avec présence d'un certain nombre d'enfants, ont reçu ce Sacrement de force, de courage et de guérison.
Non, ce n'était ni des vieux ni des vieilles qui étaient là ! Mais des hommes et des femmes jeunes dans leur tête, ayant fait le choix de se remettre pleinement dans la main de Jésus le bon berger, le guérisseur plein d'amour, sur lequel ils ont désiré s'appuyer pour continuer le chemin.
Très représentatif, le témoignage lumineux apporté par Jeannette, au nom des 16 personnes en question.  Elle était interrogée par Elise, une enfant :

Elise : Pourquoi vous demandez le Sacrement des malades ?
Jeannette : Comme tu vois, je ne suis pas malade.  Je suis debout.
Mais, quand on avance en âge, on sent nos forces diminuer, on pense à la mort inévitable.  La fin de vie se fait plus proche.
D'autre part, on voit autour de nous des personnes dépendantes, qui ont besoin des autres pour se déplacer ou pour manger, des personnes qui souffrent physiquement ou moralement.
Je viens chercher ici du courage et des forces pour continuer la route.

Elise : A quoi ça sert, le Sacrement des malades ?
Tu vois, je suis très sensible à la parole de Jésus : "Venez à moi, vous qui peinez sous le poids du fardeau et je vous soulagerai."
Quand on a des difficultés, le Seigneur est encore plus proche de nous.
Il nous soutient avec tendresse.
Je veux rester confiante dans le Tout-Puissant.
J'espère que ce Sacrement m'aidera à vivre certaines périodes plus difficiles de ma vie.
Le Christ vient à mon aide et m'envoie son Esprit.
Il me donnera le courage de supporter les épreuves.
Il m'aidera à rester proche et ouverte aux autres, pour répondre à leur attente.
Il m'accordera une paix intérieure et une vie sereine.

A toutes les personnes en souffrance, je voudrais dire ceci : si notre corps nous lâche et nous trahit, c'est alors que nous sommes le plus proches de Dieu.
Car il n'y a pas plus proche de Dieu que ce qui est fragile, vulnérable, fatigué ou blessé. C'est par ces blessures en effet, par nos failles, que Dieu peut enfin totalement pénétrer en nous.
A 100  ans, Sr Emmanuelle disait : "Vieillir, être malade, c'est diminuer.  Mais diminuer, s'effacer, c'est sans doute la meilleure façon de laisser Dieu grandir en nous."
Une sympathique réflexion du chanteur Félix Leclerc pour clore ce billet : "Ce n'est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne de vieilles pommes."
Courage !  A tout âge, nous avons un avenir infini devant nous !

0 commentaires: